Prix de thèse du CPCMS

Le Collège des Pharmaciens Conseillers et Maîtres de Stage organise la 4ème édition du Prix de thèse du Collège destiné à récompenser un étudiant en pharmacie ayant soutenu sa thèse d’exercice, au cours de l’année 2015, sur un sujet relatif à l’exercice officinal, en lien avéré avec le stage de pratique professionnelle. Le prix de la meilleure thèse sera de 1 000 euros.

Les facultés de pharmacie doivent adresser deux exemplaires des thèses qu’ils souhaitent voir concourir avant le 16 décembre 2016 à l’adresse suivante:

Collège des Pharmaciens Conseillers et Maîtres de Stage
4 avenue Ruysdaël
75 008  PARIS

 

Règlement du prix de thèse du Collège

Le prix de thèse du CPCMS récompense un travail relatif à l’exercice officinal en lien avéré avec le stage de pratique professionnelle.
Le lauréat reçoit la somme de 1000 euros.
Les thèses sont jugées par un binôme composé d’un conseiller de stage universitaire et d’un pharmacien d’officine maître de stage relevant d’une région différente de l’auteur. Une grille d’évaluation est fournie aux membres du jury.
Le jury peut avoir recours à un 3ème lecteur si les notes attribuées par les deux précédents sont très différentes. Les 2 meilleures notes seront conservées. Le prix est remis lors de l’Assemblée Générale du CPCMS.

 

Lauréates 2017 :

Louise TOBO et  Olivia SPINNEWYN  (UFR Lille) pour leur travail sur «LA GALE HUMAINE : ETAT DES LIEUX DES CAS DE GALE DANS LE DEPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS (ETUDE COMPARATIVE AVEC LE NORD) ».

Lauréate 2016

Gwendoline LETOURNEUR (UFR Strasbourg) pour son travail sur « Le rôle du pharmacien d’officine dans la prise en charge des patients infectés par le
VIH sous antirétroviraux »

Lauréate 2015

Alexandra BRONNER (UFR Strasbourg) pour son travail sur « La prise en charge des pathologies du genou et de la cheville de l’hôpital à l’officine».

Lauréats 2014

Yohann Furnon (UFR de Lyon) pour sa thèse sur « la prise en charge d’un patient de l’hôpital à l’officine »
Un Prix spécial du jury a été exceptionnellement attribué lors de cette édition  à Loïc Pardieu (UFR de Lille) pour ses travaux sur « L’image controversée du Pharmacien d’officine et de la pharmacie d’officine dans les œuvres littéraires, théâtrales, musicales, cinématographiques et télévisuelles ».